Counter
<< ABACO <<
head>
Note aux navigants:
Toutes les photos de ces
mouillages peuvent être agrandies.
... NOTRE AVENTURE ...

(-: . 2013 - LES BAHAMAS DU NORD . ;-)
>> FLORIDE >>
____ /) ____ /) ____   MISE À JOUR DU 3 AU  12 MARS 2013  ____ (\ ____ (\ ____
____ /) ____ /) ____  ABACO ( White Sound Greath Turtle Cay ) ____ (\ ____ (\ ____
Ce matin 3 mars, l'eau et le temps
ne se réchauffe pas vraiment vite
et sommes toujours au mouillage
dans le lagon bien protégé de
Treasure Cay. Ça ne nous empèche
pas d'aller prendre de grande
marche sur la superbe plage du
côté de la mer des Abaco.
Au petit matin du 5, nous quittons cet autre magnifique endroit par une mer calme et limpide. Nous contournerons la pointe sur laquelle nous avons marché
ces derniers jours pour naviguer à moteur vers d'autres recoins nouveaux et d'autres découvertes toujours avec la merveilleuse compagnie de Franc Nord.
____ /) ____ /) ____  (\ ____ (\ ____ /) ____ /) ____  (\ ____ (\ ____
____ /) ____ /) ____  GRAND ABACO ISLAND ( Treasure Cay ) ____ (\ ____ (\ ____
____ /) ____ /) ____  ABACO ( Spanish Cay & North West Harbour à Greath Sale Cay) ____ (\ ____ (\ ____
____ /) ____ /) ____  (\ ____ (\ ____ /) ____ /) ____  (\ ____ (\ ____
____ /) ____ /) ____  ABACO - GULF STREAM ( West End Grand Bahama Island ) ____ (\ ____ (\ ____
____ /) ____ /) ____  (\ ____ (\ ____ /) ____ /) ____  (\ ____ (\ ____
Vendredi 8 mars, on quitte Green Turtle Cay en matinée pour se rendre à Spanish Cay, à 18 mn.  
A 5Mn de l'arrivée, je remarque que la pompe de cale fonctionne, je vais voir dans le bateau,
retire une des trappes d'accès du plancher et horreur, de l'eau chaude partout... je retire
l'échelle donnant accès au moteur et je trouve assez facilement la cause... Nous arrêtons le
moteur et nous appellons Franc Nord sur la radio VHF pour l'informer du problème. Nous
metterons donc l'ancre au millieu de la mer des Abaco dans 17 pieds d'eau et 3 à 4 pi de
vagues ainsi que FrancNord le temps de faire une réparation de fortune qui prendra 2 heures
environ. C'est le collecteur d'eau de refroidissement du moteur qui s'est détaché du moteur
laissant giclé l'eau chaude de refroidissement du moteur dans la cale.  
On ne prend pas souvent le temps de poser l'intérieur de nos bateaux et c'est pourquoi que je vous présente le carré de Tribull sous différents aspects table pliée et dépliée,
télé, chauffe-eau... C'est dans cet espace de 7pi sur 8pi que nous vivons quand on est sur le bateau, il y a bien sure en plus la couchette avant et le cockpit...
Le mercredi 6 mars, comme il vente beaucoup et que le temps est très frais et pluvieux, nous restons sur le bateau.  A l'heure du souper, Franc Nord qui sont ancrés
non loin de nous nous appelle sur la VHF pour nous dire qu'un gros cargo se dirige vers nous.  Comme il y a plusieurs bateaux, il font du slalom entre nous pour se
rendre au quai où il vont faire la livraison de propane et de pétrole. On le regardent près de nous avec un peu de surprise.  Il remue le fond de temps à autre car il
laisse une trace trouble de sable derrière lui. On se dit qu'ils doivent être habitués en espérant qu'il ne touchera pas à notre ancre ... tout se passera bien
Le 7 c'est toujours venteux et frais, nous irons donc marcher sur l'île avec Normand et Claire. Nous visiterons les deux marinas Green Turtle Marina et Bluff House Resort
& Marina. Le long de la plage, un singe s'ammuse dans les arbres à la recherche de cocos... Et Louise qui se magasine une petite voiture écologique hybride...
5 mars, on entrent dans le mouillage de
Black Sound à Green Turtle Cay. L'île de
Green Turtle est séparée en deux
secteurs: la baie fermée au Nord et la
baie fermée au Sud.  On va s'ancrer du
côté de White Sound au nord.
En fin d'après-midi, nous nous rendons en dinghy à Black Sound au sud.  Comme la météo annonce de grands vents pour demain, on préfèrent aller visiter
Black Sound aujourd'hui car c'est plus loin de notre ancrage et la distance à parcourir en dinghy, exposée aux vents et aux vagues, est plus longue..
A 5h30, dans le noir, on détachent les amarres et on part.  La sortie de la marina ne fût pas
évidente à cause des luminaires qui nuisent à la vue nocturne et aussi par la configuration de
l'entrée mais on est sorti ...

Pour les premiers deux heures de navigation, les vagues ne sont pas trop grosses, tout va bien.
Avec l'aide de l'AIS nous regardons évolués les paquebots et cargos qui sillonnent cette région
tout en maintenant FrancNord au courant de nos observations...

Une fois le jour levé et bien les vagues aussi se sont levées... Le vent du sud oscillera entre 20 et
25 kn avec des pointes près de 30kn ce qui fait que la vague du sud est passée à plus de 8 à 10
pieds au 3 à 4 secondes en plus de la houle atlantique également de 8 à 10 pieds au 13 à 14
secondes à 50°. Ce qui veut dire qu'au lieu de monter et redescendre tranquillement sur les
vagues, on se fait secouer par ces vagues qui nous frappent régulièrement quand elle se croisent
et parfois on a l'impression de tomber en chûte libre... Tribull va quand même bien et nous aussi, il
nous a fallu environ une heure a ajuster le régulateur d'allure et en particulier la pale qui est dans
l'eau afin qu'elle cesse de faire zigzaguer Tribull. Un coup bien ajustée on a pas retouché à la
barre malgré les conditions de mer  assez difficile pour un Bi-bull de 26pieds bien chargé...

On en a eu pour environ 45 Mn donc au moins 7 heures...  On sait qu'on est  en sécurité mais ce
ne sera pas une belle petite journée tranquille de navigation comme on l'avait espéré avec
Normand et Claire.  On restera ainsi bien assis ou même couché dans le cockpit, on évite les
va-et-vient à l'intérieur du bateau... C'est un bon test pour le mal de mer ...

On a bien hâte de retrouver le calme relatif de l'ICW avec ses pélicans...

Y a pas à dire, on aura eu un hiver très différent de l'année dernière avec ses dépressions
successives et les températures froides mais on a quand même passer du très bon temps dans
ces nouvelles contrés du nord des Bahamas et en très bonne compagnie de Franc Nord, Claire et
Normand qui ont grandement contribués à réchauffer autrement notre atmosphère...

Merci pour tout à vous deux !!!
Le mardi 12 mars, c'est le grand jour de la traversée du Gulf Stream
en direction de West Palm Beach.  On est debout à 4h30 pour prendre
un petit café, manger un peu et faire un dernier tour d'inspection sur
le bateau.  La météo nous annonce des vents moyens de 10 à 13
noeuds du sud ce qui devrait donner des vagues d'environ 3 à 4
pieds  mais il y a aussi une houle résiduelle du Nord-Est à 50°
résultant des vents d'est des derniers jours dans l'atlantique qui
devraient donner des vagues  entre 8 à 10 pieds aux 13 secondes ce
qui devraient  nous donner une navigation plutôt confortable.
Nous aurions aimés que les vents
soient très faibles pour la nuit afin de
pouvoir rester à l'ancre.  Mais ce ne
sera pas le cas.  On ira alors à la
marina de West End ce qui nous
permettra aussi de visiter un peu et
de prendre une bonne douche.  
11 mars, comme je dis
souvent il n'arrive jamais
rien pour rien et en faisant
ses vérifications, Normand
remarque que son feu de
navigation en tête de mât
ne fonctionne pas, il
profitera donc de la
tranquilité de la marina
pour le changer et aussi
de prendre quelques
belles photos de la marina
et de Tribull à 42 pieds
dans les airs...

Nous irons aussi prendre
un bon souper au
restaurant tout près avec
vue sur la mer des Abaco...
Le lundi 11 mars, Tribull et Franc Nord lèvent l'ancre à 5h30 pour
faire les 48 milles qui nous conduirons à West End, notre dernier
arrêt dans les Abacos.  Comme la baie est ouverte et que nous
sommes à l'ancre, ce sera facile de partir de noirceur. Nous
vivrons également un autre beau moment magique avec le
spectacle d'un levé de soleil sur la mer des Abaco. WOW ...
9 mars, Nous prendrons un slip à la marina de Spanish Cay afin
d'effectuer une réparation plus permanante en compagnie de
Normand. Il faudra près de 10 heures pour remplacer les boulons
cassés par la rouille et les vibrations qui retenaient ensemble le
collecteur à notre bon vieux moteur 2QM15 de 1980. On a dû
aussi resurfacer les brides de raccordement afin que le
coussinet d'étanchéité ne fuit pas et aussi repercer plus gros et
refaire des filets pour réunir les deux pièces... Heureusement
que moi et Normand sommes assez outillés, débrouillards et que
ce ne soit pas arrivé au beau millieu du Gulf Stream ...
Le dimanche 10 mars, on entreprend notre navigation de 43 milles nautiques vers Great Sale Cay, un peu
plus de 7 heures.  Il fait beau, la mer sur le banc est calme, tout va très bien. Avec Franc Nord la veille,
nous avions convenus de partir tôt ce matin, soit à 6h30.  Mais, on réalise que dans la nuit du 9 au 10
nous devons avancer l'heure... Donc, il fera encore noir.  Nous allons donc partir à 7h30, avec le lever du
soleil.  Ce sera plus facile aussi pour sortir de la marina.

Great Sale Cay est une île déserte.  Mais comme elle est à mi-chemin entre Spanish Cay et West End, c'est
un arrêt "technique" pour plusieurs navigateurs en direction de la Floride ou en provenance de celle-ci.
<< ABACO <<
____ /) ____ /) ____  (\ ____ (\ ____ /) ____ /) ____  (\ ____ (\ ____
>> FLORIDE >>