2016 - Panama & SanBlas
Counter
Voyage au centre des Amériques
Note aux navigants:
Toutes les photos de ces
mouillages peuvent être
agrandies.
2016-11-11, Départ de Loisirs Air Soleil pour Green Cove Springs Marina ou nous passerons que quelques jours avant de repartir le 16 en avion pour aller passer
quelques semaines aux Panama. Nous passerons donc 2 jours à l'arrivée et au départ à Panama City et environ 18 jours aux SanBlas avec Jean-Louis et Denise sur
leur voilier Aléro qui'ils viennent de mettre à vendre afin de passer à autres choses comme faire le Great Loop en trawler...
2016-11-24, Aléro reçoit deux nouveaux panneaux solaires de 150 watts chacun, le 25, il est temps de lever l'ancre et de filer vers les SanBlas et notre première
escale sera Chichime que nous atteindrons vers 16h00. L'accueil est faite par le SanBlas Ferry qui s'est planté sur le récif récemment et par l'immense coque
dépouillé de ce qui semble être un Cobin 39 ... Ça nous rappelle qu'en navigation, il n'y a beaucoup de place pour les erreurs de navigation.
2016-11-18, Nous quittons
Panama City en taxi pour Puerto
Lindo qui se trouve à être une
porte d'entrée pour les voiliers
qui désirent se rendre aux
SanBlas puisqu'on y retrouve 2
marinas; Linton Bay marina et
2016-11-21, Ce que la météo ne disait pas c'est que le mauvais temps allait donner naissance à une tempète tropicale qui à été pendant quelques heures un ouragan de
catégorie 1 qui a été nommé OTTO. Les locaux nous ont mentionnés qu'ils n'avaient pas vu de vents comme ça depuis plus de 10 ans. Nous avons tout de même
subies des vents pendant plus de 2 jours qui selon certains on dépassés les 50Kn dans les rafales mais les données disponibles sur le net nous montre des chiffres
plus bas que ça mais il y a surement eu des vents de 40 kn par moment. Quoi qu'il en soit, plus de 17 bateaux ont été coulés ou drossés sur la rive par OTTO.
Panamarina qui est tenue par des français et qui par conséquent est la marina préféré des Québécois. En route, nous traverserons complètement l'istme de Panama et
passerons du Pacifique à l'Atlantique en moins de 4 heures. Une partie du trajet se faisant le long de la côte nous donnant de beaux paysages.
20 novembre, La météo indique quelques jours de mauvais temps et comme nous avions prévue de se rendre au
restaurant Casa X situé au fond de la baie on se demande si on y va ou pas et finalement on y ira sans regret malgré un
retour humide mangé avec les chauves souris qui sont les amis du propriétaire Hans qui les utilisent pour contrôler les
moustiques. Le retour fut humide et très venteux et quelques heures plus tard ils nous auraient été presque impossible de
revenir du au vent et à la vague causé par la tempête qui commençait. En plus nous avions oublié la lumière de navigation
Navisafe offerte en cadeau à pour leur acceuil...
2016-11-19, Après un bon déjeuné avec du sirop d'érable SVP, il est temps de préparer notre voyage aux SanBlas situé à 45Mn plus au sud en allant chercher de l'essence
et du diesel pour nos transports ainsi que pour visiter les lieux qui dispose de l'un des plus gros portique à bateaux des environs. Nous aurons aussi à installer les
quelques pièces que nous avons rapporter pour Aléro comme le thermostat et le controlleur Danfos du frigo, l'interrupteur de batteries maison et un ventillateur de cabine.
Ça y est, nous y sommes et Denise et Jean-Louis aussi, une petite marche vers l'annexe en direction d'Aléro que l'on retrouve 12 ans après notre périple de
2004 en Méditerranée. La soirée se passera sous les hurlements des Singes Hurleurs et le premier coucher de soleil...
Un peu plus tard, nous repartirons pour Panamarina qui est accessible depuis notre mouillage en passant par la mangrove. Nous
achèterons à cet endroit la carte SIM et le forfait de donnée qui nous permetterons de prendre des nouvelles et d'en données tout au
long des prochaines semaines. Il y a la aussi 2 toucans et des arbres à calabas...
Dans la nuit du 21 au 22, il est tombé plus de 300mm de pluie et on a pris notre bain dans l'annexe...
On peut voir quelques dommages causé par Otto tel glissement de terrain ou toiture d'église arraché.
30 novembre, on fait
route vers Coco
Bandero ou un tout petit
pêcheur viendra nous
proposer ses poissons
sous un ciel menaçant.
29 novembre, nous
sommes à Nargana, l'un
des gros village de cet
archipel. Elle est
composé de deux îles
reliés par un pont qui
relie les deux villages.
26 novembre, Aléro se dirige avec ses joyeux passagers vers les Hollandes. Ici le marché se fait souvent directement du bateau car il y a des
locaux qui se promènent en kayuko et nous propose d'acheter leurs artisanats comme des molas ou des fruits, du rhum Panameen Abuelo et
du poissons. Cette fois, nous prendrons quatre langoustes pour 20.00 Balboas, des fruits et des légumes, de la bière et du rhum.
2016-12-01, Nous changeons encore d'endroit pour cette fois East
Lemon aussi appelé Elephante qui nous servira un accueil un peu
inquiètant pour la suite du voyage étant donné qu'au moment de
mouiller l'ancre Buegel d'Aléro, Jean-Louis s'écrit
(MERDE LA TRANSMISSION NE RÉPOND PLUS)
JL va donc voir en fond de cale ce qui s'y passe et conclut à la
défaillance de la transmission. De mon côté, je lui demande de faire
quelques tests supplémentaires et conclu plus tôt à la rupture de la
clavette qui relie l'arbre d'hélice dans le chemin de clé. Elle a plus
de 10 ans et n'a subie aucune inspection depuis... Nous vérifions si
nous avons les outils et la clé de rechange et remettons au
lendemain la réparation qui se fera évidemment sous l'eau.
Chichime est devenu
comme beaucoup d'île
des SanBlas un peut pas
mal commercial avec ses
huttes pour touristes et
ses vendeuses de Molas.
mais ça ne nous a pas
empêché le soir venue...
C'est la fête à Denise qui
occupera notre soirée.
Cartes de souhaits,
amours et cadeaux de
toutes natures ont réjouis
son coeur et le nôtre...
À l'entrée du village, il y a une base de béton qui nous dit d'un
bord (bienvenue à Puerto Lindo Isla Mamey) et de l'autre côté (
Revenez bientot et que Dieu vous garde sur le chemin).

Un peu  plus loin un beau portail est paré des armoiries du village.

Et sur la route on y a repérer un arbre qui ne donne pas le goût
d'y grimper.
27 novembre, nous changeons de mouillage dans des conditions de mer absolument
idylique toujours dans les Hollandes. La baignade est sous la surveillance de la police
locale qui se balade assez rarement dans ces parages se fera sans altercations.
Évidemment la plongée sous marine est très intéressante aux SanBlas bien que l'eau soit encore un peu trouble à cause d'Otto, on a pu y voir plusieurs beaux
coraux et une panoplie de poissons et de raies.
Les 2 îles sont occupés principalement par les Cuna, qui ont beaucoup d'enfants, l'Armée et les marchands de toutes sortes. Nous en profiterons d'ailleurs pour faire
quelques provisions... Il n'y a pas d'eau courante sur les îles ni de système d'égout ce qui fait que beaucoup de déchets se retrouvent à la mer. Ce qui fait que l'une
des principales activités des hommes en dehors de la pêche consiste à allez cherché de l'eau douce dans la rivière située au sud des villages.
Nous ferons
également la rencontre
de Caméléro le
caméléon du bord
chargé de dévorer
toutes les insectes non
désirés sur Aléro.
Fort de cette réussite,
nous serons invités
par Jean-Louis et
Denise au restaurant
Bar Iguabi... qui sera
par conséquent notre
dernier souper sur
Aléro puisque nous
quittons demain pour
Panama City.
2016-12-02, Il est 10 heures, nous avons
les morceaux et fignolés quelques
outils et équipement de plongée sous
marine dont l'air est fourni avec la
pompe à pieds de l'annexe actionné par
Louise et Denise. Cet équipement de
fortune nous à permis de travailler sous
l'eau pendant plus de deux heures et il
a fallu un peu moins de quatre heures
pour changer cette clavette au grand
bonheur de Jean-Louis et Denise.
Ça y est nous sommes le 3
novembre et notre Launcha
(water taxi Cuna) est venu nous
cherché au bateau comme
prévue et va nous amenés en
passant par d'autres îles pour y
prendre ou y laisser des gens. Il
nous conduirons à notre taxi
brousse qui nous reconduira de
nouveau à Panama City.
Le 3 et le 4 décembre, nous reprendrons la découverte de Panama City en marchant plusieurs kilomètres dans les rues commerciales et autres.
Il faut noter les bus mulitcolores dont l'avant est rehausser et qui sont pourvus de silencieux loin de l'être. Remarquez aussi comment le luxe des
grands édifices moderne contraste avec la basse ville et surtout dans quelles conditions travaillent les hommes de la voirie.
Cé ben ça... Ça ressemble finalement à une fin de voyage bien
heureuse avec un bon repas, un bon vin et de la bonne
compagnie. Un grand merci à Jean-Louis et Denise sans qui ce
merveilleux séjour plein de rebondissements n'aurait
possiblement pas pu arrivé. On vous aiment et on remet ça...